Angoulême, Place Gustave Guillon (Charente, 16)

Fouille sur la place Guillon à Angoulême

Par arrêté préfectoral n°AF/13/61 du 19/02/2013, modifié par l’arrêté AF/13/128 du 02/04/2013, une fouille archéologique a été prescrite à l’occasion d’un projet d’aménagement de conteneurs enterrés, dans la vieille ville d’Angoulême (16). La zone concernée se situe sur la place Gustave Guillon et couvre une surface de 35 m².
Cette fouille a permis de mettre en avant l’évolution du secteur à travers l’histoire du quartier.
Quatre états ont pu être identifiés allant du xiie s. à l’époque contemporaine. Chacun pourrait être relié aux grands changements du quartier.
Une première occupation (terre noire) visible directement sur le rocher a été décelée, comme dans plusieurs secteurs de la ville haute, avec de la céramique résiduelle antique mais également de la céramique médiévale.
La deuxième occupation est marquée par l’installation de bâtiments maçonnés dont la fonction reste indéfinie (ceux-ci étant fortement perturbés par les états postérieurs). La céramique a permis néanmoins de dater la période d’abandon entre le xe et le xiiie s., période pendant laquelle le Châtelet est implanté à proximité immédiate et au nord-est de la tranchée.
La troisième occupation marque l’état le mieux conservé, et donc le plus dense, avec la présence d’une cave bordée de part et d’autre par des probables pièces de vie, ainsi qu’une autre cave se développant au nord-est mais au-delà de la limite de fouille. Elles pourraient être créées dès le xiiie s., après la construction du Châtelet, et détruites autour du xve s. lors du réaménagement du Châtelet en prison royale.
La quatrième et dernière occupation est représentée uniquement par deux maçonneries qui recoupent l’abandon de l’état précédent, mais aucune fonction ne peut être donnée (maison, limite parcellaire, etc.), le tout étant très arasé et apparaissant directement sous l’installation des pavés actuels. La construction pourrait se situer autour du xve-xvie s. (date d’abandon de l’état précédent), et la destruction semble datée de l’aménagement de l’îlot en place, lors de la construction des halles en 1887 (Forgeau 1984).
Ces niveaux, reposant directement sur le rocher, ont pu détruire des vestiges antérieurs comme nous le rappelle la présence de tessons antiques dans l’état le plus ancien.

Mélanie LEFILS

Commune: Angoulême
Adresse / lieu-dit: Place Gustave Guillon
Département / Canton : Charente (16)
Pays: France

Date de l’intervention:
du 26/09/2016 au 27/09/2016

Période(s) concernée(s): Moyen-Age ; Epoque moderne ; Epoque contemporaine

Nature de l’intervention:
Opération d’archéologie préventive liée à la construction de containers enterrés

Responsable d’opération: Mélanie LEFILS
Suivi scientifique:
SRA Nouvelle-Aquitaine
Aménageur: Ville d’Angoulême

Carte