Carcassonne, Chemin de la Madeleine – DN 44 (Aude, 11)

Une occupation rurale de l’âge du fer aux abords de Carcassonne

L’opération de fouille préventive du site du chemin de la Madeleine DN44 s’inscrit dans le cadre d’un aménagement de la voirie pour accéder au nouvel hôpital de Carcassonne. Suite à la découverte de vestiges d’un habitat rural, une fouille a été prescrite sur une surface de 1500 m².
Le site du chemin de La Madeleine DN44 est situé à l’est de Carcassonne dans le hameau de Montredon à seulement 3 km de la Cité. Il est implanté dans des terres formées par une boucle de l’Aude où la présence humaine est attestée depuis le Néolithique moyen.
Le gisement a principalement livré des fosses. L’ensemble est localisé dans une dépression, à l’ouest de l’emprise de la fouille. Il se caractérise par un conglomérat de fosses de formes et de dimensions très variées, qui se recoupent entre elles. Les dynamiques de comblement des 34 fosses du site permettent de penser que ces structures ont certainement servi à l’extraction d’argile pour la construction ou l’artisanat.
Les fosses entourent un espace regroupant 5 trous de poteau qui sont plus certainement liés à une « cabane » qu’à un bâtiment domestique, comme cela a été suggéré lors des résultats du diagnostic. Trois poteaux sont situés en périphérie, l’un d’eux étant sous une des fosses d’extraction. On peut donc penser que la « cabane » s’est déplacée au fur et à mesure de l’avancement des travaux d’extraction.
Enfin, un puits, PT1091, et un foyer FY1042 sont implantés directement sur le regroupement de fosses. Avec le silo FS07, découvert lors du diagnostic, ces éléments indiquent qu’un bâtiment à vocation agricole se situe probablement à proximité du site du chemin de la Madeleine DN44.
Le mobilier céramique a permis de dater l’occupation du site de la seconde moitié du Ve siècle av. J.-C. Elle se caractérise par une grande part de production ibéro-languedocienne, puis dans une moindre mesure par de la production massaliète, des vases non tournés locaux de moyenne contenance et des dolia. Les vestiges métalliques sont très peu nombreux mais une fosse nous a livré une fibule incomplète à double ressort et corde externe du début du second âge du Fer. A proximité du site, des opérations archéologiques ont mis au jour, ces dernières années, des vestiges apparentés à ceux du chemin de la Madeleine DN44. Des fosses d’extraction de matériaux attribuables au Bronze final IIb, ont été découvertes aux Troubadours (Guillaume 2005). Des établissements ruraux sont attestés à Christol I (Michel et al. 2009), à Christol III avec un atelier métallurgique (Ropiot et al. 2011) pour le VIe -Ve siècles av. J.-C., à Lo Badarel 2 pour le IVe siècle av. J.-C. (Guillaume et al. 2010). Le site du chemin de la Madeleine, daté de la deuxième moitié du Ve siècle av. J.-C., constitue ainsi un témoignage de la pérennité des modalités d’occupation à Montredon.

Florent RUZZU

Commune: Carcassonne
Adresse / lieu-dit: Chemin de la Madeleine – DN 44
Département / Canton : Aude (11)
Pays: France

Date de l’intervention:
du 03/03/2014 au 28/03/2014

Période(s) concernée(s): Age du Fer

Raison de l’intervention:
Aménagement routier

Responsable d’opération: Florent RUZZU
Suivi scientifique:
SRA Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Aménageur: Commune de Carcassonne

Rapport en ligne

Carte