Monéteau, Sous Macherin (Yonne, 89)

Etude de l’enceinte néolithique de Monéteau

L’opération d’archéologie préventive sur le site de Sous Macherin à Monéteau fait suite au projet d’aménagement de la société ENODIS Productions. L’enceinte néolithique mise au jour lors du diagnostic (V. Lhomme, 2000) était au centre de la prescription. Cette dernière portait sur deux secteurs ; le premier, de 3850 m², devait être intégralement décapé tandis que le second, d’une superficie de 2800 m², devait être testé sur 700 m². La fouille s’est déroulée durant l’automne 2016.

L’occupation néolithique est réduite puisqu’il s’agit essentiellement d’une portion d’enceinte. La tranchée de palissade a été décapée sur 60 m de longueur. Elle se compose de deux tronçons au sein desquels 4 segments ont été distingués. Leurs dimensions varient de 4 à 23 m de longueur pour 0,35 à 0,84 m de largeur et 0,54 à 1,17 m de profondeur préservée. Au terme de la fouille, une coupe longitudinale est disponible pour l’intégralité du tracé de l’enceinte. Elle permet de constater l’existence de négatifs de poteau à intervalles réguliers (tous les m). Le mobilier est rare et renvoie sans plus de distinctions au Néolithique. Deux datations par le radiocarbone permettent néanmoins d’ancrer cette structure à la fin du Néolithique moyen I/ début du Néolithique moyen II (4351-4255 BC / 4300-4100 BC).
Les vestiges d’un établissement rural de la fin du Haut Moyen-âge ont également été mis en évidence, à l’ouest de l’emprise. Un bâtiment quadrangulaire de 4 x 3,30 m sur poteau pourrait correspondre à une structure agricole. Il prend place entre deux vastes fosses quadrangulaires, à fond plat. Ces dernières pourraient s’apparenter à des fonds de cabanes. Plusieurs alignements de fosses (dont des dépotoirs) sont susceptibles de fonctionner conjointement à cet établissement. Enfin, une inhumation découverte en limite d’emprise souligne une fréquentation de ce secteur dès le tout début du Haut Moyen-âge.

L’occupation antique est plus ténue et pourrait relever du Haut-Empire. Si quatre fosses et un trou de poteau livrent du mobilier céramique antique, ces structures prennent place en marge de l’occupation médiévale. La présence de fragments antiques au sein de structures médiévales interroge. On ne peut écarter la possibilité que certains tessons soient ici en position secondaire (épandages récents ?).

La Protohistoire est représentée au 39 avenue de Paris par une incinération de l’âge du Bronze final IIb/IIIa. Cette dernière est isolée, au centre de l’emprise.

Enfin, plusieurs séries de fosses de plantation sont apparues sur l’emprise de fouille. Au regard de leur forme, de leur organisation et de leur position, elles pourraient correspondre à de la plantation de vigne, ce que tend à confirmer le cadastre napoléonien. Elles ne livrent malheureusement pas ou peu de mobilier : quelques tiges en fer et un tesson de céramique antique. L’une d’entre elle recoupe la sépulture datée du 8e-9e siècle de notre ère, ce qui tendrait à les attribuer à une époque moderne à contemporaine. En l’état, leur datation demeure imprécise.
La fouille du 39 avenue de Paris a également révélé des indices de fréquentation du secteur au cours du Paléolithique, et plusieurs fossés parcellaires pourraient relever des périodes modernes et/ou contemporaines.

Audrey BLANCHARD

Le fossé néolithique en cours de fouille

Commune: Monéteau
Adresse / lieu-dit: Sous Macherin
Département / Canton : Yonne (89)
Pays: France

Date de l’intervention:
du 19/09/2016 au 14/10/2016

Période(s) concernée(s): Néolithique

Raison de l’intervention:
Aménagement de ZAC

Responsable d’opération: Audrey BLANCHARD
Suivi scientifique:
SRA Bourgogne-Franche-Comté
Aménageur: ENODIS Production

Carte