Prestation archéologie numérique

Télécharger la plaquette

L’archéologie numérique

Le chœur du travail de l’archéologue demeure l’enregistrement d’informations par le biais de différentes méthodes.
Les technologies numériques offrent aujourd’hui des outils associant précision et gain de temps. Les orthophotoplans (2D) ou les relevés lasergrammétriques (3D) servent de support à l’analyse de terrain.

Pourquoi :
  • Documenter une structure ou une partie de site de manière exhaustive.
  • Gagner du temps sur les taches techniques pour optimiser l’analyse.
  • Faciliter l’analyse volumétrique (modélisation 3D).
  • Offrir des supports de valorisation performants et attractifs.
Domaines d’application :
  • Fouilles préventives, fouilles programmées, monuments historiques et patrimoniaux…
Nos prestations
  • Choix des prestataires techniques suivant les contraintes budgétaires, la zone géographique, les pertinences techniques.
  • Orientation des modes de relevés.
  • Réalisation d’orthophotoplans, acquisition des prises de vues.
  • Réalisation de modèles par corrélation dense pour des structures et objets.
  • Relevés lasergrammétriques et modèles numériques de terrain par corrélation dense à l’échelle d’un site (avec nos prestataires spécialisés dans le domaine patrimonial).

PROTOCOLE D’ÉTUDE

L’usage de ces méthodes, pour être pertinentes, demande un dialogue entre l’archéologue et l’opérateur pour permettre le choix d’une technique adaptée :

  • Photogrammétrie : réalisation d’orthophotoplans à partir desquels une étude des structures est réalisée, que ce soit en plan ou en élévation. Ces photos peuvent être utilisées pour texturer un modèle numérique.
  • Correspondance d’images par corrélation dense : cette technique nécessite une couverture photographique très importante avec des prises de vues multiples, sous des angles différents, d’un objet ou d’une structure. Des logiciels sont ensuite utilisés pour réaliser un modèle numérique.
  • Lasergammétrie : relevé des structures en trois dimensions par un nuage de points dense, permettant une très grande précision et l’élaboration d’une maquette métrique. Cette technique peut être couplée aux orthophotoplans afin d’élaborer un modèle numérique 3D.

Une fois la technique choisie, nous procédons en trois temps : acquisition des données numériques, traitement de ces dernières et création de supports, compléments d’information sur le terrain.

Nos experts
  • François Meylan
  • Quentin Rochet
  • Guilhem Turgis
Nos références
  • Anse : numérisation d’un bas-relief antique (01)
  • Villars-les-Dombes : numérisation d’un four de tuilier médiéval (01)