Prestation archéozoologie

Télécharger la plaquette

L’archéozoologie

Les animaux occupent une place centrale dans les activités humaines ; l’archéozoologie constitue donc un angle d’étude privilégié dans la compréhension des populations anciennes. Elle vise ainsi à reconstituer l’histoire des relations que les Hommes ont entretenues avec les animaux, en couvrant des champs de recherche aussi variés que la domestication, l’élevage, la consommation carnée, l’artisanat, les pratiques religieuses, etc.

Pourquoi :
  • Déterminer les vestiges d’animaux (espèce, âge, sexe…).
  • Comprendre les activités accomplies sur un site et participer ainsi à sa caractérisation : habitat domestique, établissement agricole, zone rituelle, activité artisanale…
  • Apporter un éclairage sur le niveau de vie des habitants, l’organisation d’un groupe social.
  • Participer à la connaissance des contraintes alimentaires ou encore du paléo-environnement.
Domaines d’application :
  • Fouilles préventives, fouilles programmées, collections de musée…
Nos prestations
  • Lavage et conditionnement normalisé.
  • Tri, détermination et inventaire des restes osseux et dentaires des faunes européennes (mammifères et oiseaux).
  • Analyse et synthèse scientifique.
  • Communications scientifiques et de vulgarisation.
Le plus de nos compétences
  • Période protohistorique récente (âge du Fer) et Haut-Empire romain.
  • Activités rituelles (funéraires et cultuelles).
  • Archéologie du cheval.

PROTOCOLE D’ÉTUDE

  • Approche sur le terrain. Le cas échéant, l’intervention de l’archéozoologue peut s’avérer prépondérante dès la phase de terrain. C’est notamment vrai dans le cas de dépôts d’animaux ou de parties anatomiques, dans des contextes particuliers où l’organisation même de ces ensembles osseux est essentielle à la compréhension du mode de déposition.
  • L’analyse en laboratoire. Les ossements animaux prélevés sur la fouille sont examinés en laboratoire. Chaque fragment fait l’objet d’une détermination spécifique afin de collecter un maximum de données. On cherche ainsi à connaître l’espèce de l’animal, l’âge de sa mort, son sexe et sa stature, mais aussi par quelle partie du squelette il est représenté. Ce travail s’effectue à l’aide d’ouvrages spécialisés et d’une collection ostéologique de référence.
    D’autres informations peuvent être apportées lors de l’examen ostéologique, concernant la morphologie de l’animal, d’éventuelles atteintes pathologiques, des traces de découpes ou de mise à mort par exemple.
Nos experts
  • Sylvain Foucras
Nos références
  • Étude du mobilier osseux de Toulouse (31) ZAC Niel
  • Site du Mormont (Eclepens / La Sarraz, Suisse)
  • Site de Tremblay-en-France (93)
  • Site d’Anse (69)
  • Clermont-Ferrand site de la Scène Nationale (63)
Nos clients
  • Société archéologique Hadès
  • Conseil Général de l’Allier (service archéologique)