Prestation micromorphologie

Télécharger la plaquette

La micromorphologie

Les sédiments renferment de multiples informations sur les sites et leur environnement. La micromorphologie est une technique mise au point par les pédologues pour analyser les sédiments au microscope. Appliquée à l’archéologie elle examine le détail des couches sédimentaires. Elle s’appuie sur des échantillons ciblés prélevés dans leur contexte pour étoffer la lecture des stratigraphies.

Pourquoi :
> Comprendre de fines stratigraphies complexes :
  • observer si un niveau de sol a été piétiné ou non, s’il était recouvert, s’il était situé dans un espace sous toiture ou non.
  • confirmer des hypothèses sur la genèse de couches (si c’est bien un remblai/un sol naturel/une colluvion/autre…).
  • Identifier des épisodes de comblement dans des structures et dire si ce comblement a été rapide ou lent, à l’air libre ou non…

> Comprendre l’impact de l’anthropisation des territoires sur l’environnement.

> Identifier les traits sédimentaires (mode de mise en place du sédiment) et les traits pédologiques (transformations ultérieures du sédiment). Cela peut permettre de :
  • Repérer des niveaux très peu conservés (quelques millimètres) et les caractériser (niveau de circulation intermédiaire, raclage/brûlis/nettoyage, activité productrice de déchets particuliers…).
  • Identifier la présence de végétaux fossilisés (phytolithes).
Domaines d’application :
  • Fouilles préventives, fouilles programmées, programmes de recherche internationaux…
Nos prestations
  • Prélèvement sur site et conseils aux archéologues.
  • Conditionnement et suivi des prélèvements pour la réalisation des lames minces.
  • Analyse des lames minces.
  • Synthèse scientifique.
  • Communications scientifiques et de vulgarisation.
Le plus de nos compétences
  • Les systèmes portuaires antiques du Sud-Ouest.
  • Rythmes de comblements de structures en creux.
  • Niveaux d’occupation.
  • Paléo-environnement et influences de la pédogenèse dans l’évolution des sites.
  • Éléments anthropiques et indices d’activités particulières légères (crémation, artisanat spécifique, stockage, installations domestiques…).

PROTOCOLE D’ÉTUDE

  • Étape 1 : En accord avec le responsable scientifique, le micromorphologue évalue la possibilité et la localisation des échantillonnages afin de répondre à des questions précises. Il peut apporter un regard pertinent sur le nombre et la localisation des prélèvements suivant les problématiques du site et les attentes des chercheurs. En règle générale, les prélèvements ne sont jamais isolés, et chaque structure est échantillonnée à différents endroits ciblés (interfaces de couches stratigraphiques, prélèvement en colonne continue…)
  • Étape 2 : Les échantillons sont triés selon les priorités scientifiques et budgétaires. Ils sont ensuite envoyés en laboratoire pour la réalisation des lames minces.
  • Étape 3 : Les lames minces sont étudiées sous microscope polarisant. Après examen un rapport détaillé est réalisé.
Nos experts
  • Geoffrey LEBLÉ
Nos références
  • Étude de niveaux d’occupation antiques à Vannes (56)
  • Étude d’un niveau d’occupation protohistorique sur le rempart du Malpas à Soyons (07).
  • Fonction de structures fossoyées médiévales à Tremblay-en-France (93).
  • Structures aménagées protohistoriques à Plouhinec (56)
  • Remplissages de fosses latérales d’une maison du Néolithique ancien à Sublaines (37)
  • Détermination des couches sédimentaires naturelles de Tresnay (58)
  • Aide à la détermination des couches sédimentaires naturelles à Yvoire (74)